BangBang : bangbangblog.com

La Pimbêche

Les Soeurs Boulay remportent les Francouvertes

Anne Laguë
1 mai 2012

C’était écrit sur la mappemonde que les Soeurs Boulay seraient les grandes favorites de cette édition des Francouvertes, un résultat compréhensible et explicable.

Secondes à monter sur scène, prises en sandwich entre Francis Faubert et son super-band et le trio rock Gasoline, les filles de la Gaspésie ont réussi à se démarquer et à marquer le souvenir – tant au Lion d’Or que dans le grand Club Soda – avec seules leurs voix et une guitare, parfois un ukulele, une fois un harmonica. Leurs superbes jeux de voix en jettent, comme un coup de vent frais qui sent bon le lilas dans la canicule de la ville. Par deux fois, durant leur performance, on a cru qu’elles allaient se mettre à pleurer tant l’ambiance était touchante et leurs chansons, prenantes. À la fin d’une chanson où on a presque entendu une voix se briser sous l’émotion, l’une des filles touche le bras de sa soeur, comme pour lui dire : « T’es-tu correcte? Je l’sais c’qu’elle te fait, cette toune-là. » Tout est beau, gracieux, vrai.

Elles ont remporté la première place et une pléthore d’autres récompenses, suivies par Gazoline, trio rock du Saguenay dont la moyenne d’âge se situe autour de 18 ans, à mon avis. « On est Gazoline, l’essence du rock… Lol!, a lancé le chanteur-bassiste en début de performance, me faisant abaisser un peu ma garde. Vous nous connaissez peut-être aussi comme les p’tits criss des Francouvertes. » Le show était à l’image du titre de leur nouvelle chanson : C’est ben correct. Les paroles révèlent leur jeune âge, et les voix ne semblent pas appropriées pour  leur musique, question de maturité aussi. Mais ils ont du style, de la fougue, une belle présence, des bonnes lignes de cordes, des moves de scènes et Xavier Caféïne derrière eux (il a réalisé leur premier album).

Francis Faubert, troisième. Ça m’a fait mal. Je l’aurais mis second, si ce n’est premier. Son spectacle était construit, jusqu’à ses interventions entre les chansons qui allaient au-delà de « Bonne soirée, merci les Francouvertes ». Il s’appuie confortablement sur un band solide de six musiciens (dont deux cuivres) et chacune de ses chansons nous amène dans une ambiance différente, imagée, mais toutes dans un même monde, une sorte de western-chic, classy mais qui pue la cigarette. De plus, j’ai trouvé leur show encore plus solide qu’aux préliminaires.

Mais il vendrait pas autant que les Soeurs Boulay, c’est sûr. Pis c’est moins accrocheur que Gazoline. Ah! la fragile équation du succès!

Un commentaire
  • Johanne
    2 mai 2012

    Comme vous avez raison au sujet de Francis Faubert.
    Pour nous aussi c’était le meilleur.
    Je suis certaine que cet artiste ira très loin.
    Ce n’est pas toujours ceux qui gagnent le 1er prix qui vont le plus loin.

La Pimbêche

Anne Laguë

Bouleversements hormonaux et scène locale

À propos

RUBRIQUES